Man spricht über uns


02/11/2021

LE POINT / LES VALEURS MONTANTES


FRINGANTE MEDEMOISELLE 10
Apres avoir passé la main à son fils Thibault à La Toque Blanche, à Benestroff, Jean luc Nopre au fourneaux avec sa fille en salle pour ouvrir un fringant bistrot. La carte fleure les arrivages du marché: velouté de butternut, œuf parfait, graines de courge; espadon, purée de carotte, choucroute de navets, jus caramélisé, panacotta chocolat blanc, fruits exotiques.

02/11/2021

LE POINT / FRINGANTE MADEMOISELLE 10


Apres avoir passé la main à son fils Thibault à La Toque Blanche, à Benestroff, Jean luc Nopre au fourneaux avec sa fille en salle pour ouvrir un fringant bistrot. La carte fleure les arrivages du marché: velouté de butternut, œuf parfait, graines de courge; espadon, purée de carotte, choucroute de navets, jus caramélisé, panacotta chocolat blanc, fruits exotiques.

02/11/2021

POKAA


Créativité, couleur et fraîcheur. Voici les maîtres mots qui peuvent aisément qualifier la cuisine envoûtante sortie des fourneaux du restaurant Mademoiselle 10. Ce petit restaurant aux 30 couverts a vu le jour sur les quais des pêcheurs il y a un peu plus d’un an. Il mise tout son savoir faire sur ses produits d’exceptions et leur particulière fraîcheur. Dans une ambiance qui oscille entre bistrot chic et restaurant familial, toute une petite équipe se démène pour proposer une cuisine de marché particulièrement savoureuse et toujours présentée avec cette créativité en signature. Tout cela au milieu d’une décoration sobre et épurée. Les arrivages journaliers rythment la carte qui changent en fonction des saisons et des humeurs du patron, pour que les produits soient respectés et suivent délicatement le rythme des saisons.

Au fourneau : Jean-Luc et sa fille Céline. Tout deux épaulés respectivement par Hiba, Sarah et Steve. Mademoiselle 10 est donc dans une affaire de famille, et celle-ci n’en est pas à son premier essai. La cuisine n’a plus de secret pour Céline et son papa qui baignent dans la restauration depuis déjà plusieurs années. L’ambiance familiale et décontractée apportée par la pétillante Céline et son talentueux papa se mêlent à un petit coté chic qui nous amène vers un moment de plaisir et d’abordable exception. De sa cuisine ouverte le passionné Jean-Luc crée des assiettes au visuel irréprochable, pleines de couleurs et de caractère. Tout en prenant le temps d’aller à la rencontre de ses clients, pour lui aussi passer un bon moment et faire vivre fièrement la vie de son restaurant.

Leur crédo :Une cuisine « bistronomique » de marché basée sur des produits frais de maraîchers, sur le respect des saisons mais aussi sur leurs produit phares : ceux de la mer. Ici, pas de fraises ou de tomates en hiver mais des noix de Saint Jacques, des huîtres, des coquillages selon arrivage et une petite sélection précise de poissons. A chair blanche, tendre ou ferme, notre cuisinier prend un plaisir manifeste à travailler les saveurs iodées dans des plats simples et plus originaux et toujours complets. Mais mesdames et messieurs les viandards pas de panique : la viande d’exception est également à l’honneur avec toute sa palette de textures et de saveurs.

06/09/2018

MAGAZINE ZUT 2018


Amateur de poissons et/ou adepte de belles assiettes ? Rendez-vous sur les quais des pêcheurs dans une atmosphère à la fois cosy et léchée. Chez Mademoiselle 10, la cuisine n’a rien à cacher : les produits frais se partagent la vedette sur le comptoir.

De père en fille
Ouvert il y a huit mois, le restaurant peut se targuer d’un atout de taille : la présence du chef Jean-Luc Nopre – qui a confié à son fils la gestion de son précédent restaurant, La Toque Blanche à Bénestroff – pour accompagner sa fille Céline, gérante de Mademoiselle 10. La restauration est ici une affaire de famille !

Du frais et du local
La cuisine ouverte est le point nodal du restaurant, vers où convergent tous les regards ; sur le comptoir, pleurotes et pousses du Bunker Comestible, basilic pourpre et poulpe prenant le frais dans la glace… Tout est fait pour inspirer envie et confiance aux clients qui peuvent admirer le ballet de la cuisine en attendant une table. Le plus ? Des fruits et légumes locaux provenant de L’Îlot de la Meinau.

Dans l’assiette
Inspiration méditerranéenne et bretonne. Part belle aux poissons qui constituent 80% de la carte. Exemples ? Calamar à la plancha ou fricassée de homard du Cotentin. Les amateurs de viandes ne sont pas en reste et pourront faire plaisir à leurs papilles autant qu’à leurs yeux avec ce coeur de noix de veau braisé, jus réduit de caramel de mûres .

Côté déco
Refaite de A à Z dans un esprit zen : tables en bois clair et mobilier paré de tissus chauds, moutarde et taupe. On s’y sent comme à la maison.

Le + On aime les deux salles climatisées en été et la terrasse qui donne sur les quais.

Mademoiselle 10
10, quai des Pêcheurs
03 88 35 10 60

http://zut-magazine.com/mademoiselle-10-restaurant-poissons-strasbourg/
PAGE 108 Zut Strasbourg #38

13/01/2018

Pokaa 2018


Les produits de la mer s’invitent sur les quais de Strasbourg au restaurant Mademoiselle 10.
Entre viande maturée, poisson frais à chair blanche et desserts décorés à la pince à épiler, l’adresse chaleureuse et pleine d’ambitions propose une sélection de produits en circuits courts dans un cadre à la blancheur immaculée. Tout y est, des menus écrits à la craie, des jeux de lumière délicats et une ambiance cosy spéciale bistronomie.

13/12/2017

Le petit Futé 2018


Entièrement refait à neuf, l'établissement Mademoiselle 10 propose une ambiance décontractée, chaleureuse et agréable pour des soirées entre amis ou en amoureux. La cuisine, créative et ambitieuse, vous propose surtout des plats de poissons mais vous trouverez sans doute une viande à votre goût si vous êtes plutôt "carnivore". Les produits sont frais (livrés chaque jour) et biologiques, les vins à la carte qui est en outre assez bien fournie.

Le plus : des plats très esthétiques dans l'assiette.

01/11/2017

Gault & Millau

25/10/2017

A propos de Jean Luc Nopre Le blog de Gilles Pudlowski

18/10/2017

Maitre cuisinier de France


Charte des Maîtres Cuisiniers de France
rédigée en 1951

1 
Le Maître Cuisinier de France doit être conscient du fait qu’il s’inscrit dans une lignée culturelle illustre.

2 
Héritier d’un grand passé, il a pour mission de servir l’art culinaire, d’en développer le rayonnement et d’en assurer l’avenir.

3 
Polyvalent par nature, il doit être non seulement un cuisinier de qualité, mais encore un restaurateur de haut niveau.

4 
Sa technicité professionnelle doit tendre à s’élever au niveau de l’art.

5 
Pour le Maître Cuisinier de France, le strict respect des principes culinaires n’exclut ni l’évolution, ni l’esprit de créativité propres à exprimer la personnalité de chacun.

6 
La première étape de sa démarche consiste à sélectionner les meilleurs produits et à rechercher constamment la perfection.

7 
Le Maître Cuisinier de France vit dans sa cuisine et veille donc à ce que ce lieu soit impeccable, fonctionnel et agréable garantissant ainsi, dans l’observance des règles d’hygiène, l’harmonie de sa brigade d’où découle l’efficacité du travail.

8 
Le Maître Cuisinier de France doit tenir son établissement avec un souci constant de netteté et de confort.

9 
Chez le Maître Cuisinier de France, le client est accueilli comme un ami en puissance, quels que soient son rang, son standing et l’importance de son addition.

10 
Il doit assurer la qualité du service, ce qui ne dispense pas, bien au contraire, de veiller aux petits détails et attentions, apanages des bonnes maisons.

11 
Le Maître Cuisinier de France est devenu de nos jours un personnage social appelé, en maintes circonstances, à être, de fait, une sorte d’ambassadeur de l’Association, ce qui implique une remise en cause permanente dans un désir de promotion personnelle.

12 
Le Maître Cuisinier de France, de par la caution morale attachée à son titre, jouit d’une certaine indépendance, encore que l’opinion des médias constitue une référence qu’on ne saurait ignorer.

07/10/2017

Moselle Gourmande


De nouveaux talents, des valeurs sûres, autant d'adresses de tradition et de création pour vous faire découvrir les richesses culinaires de la Moselle.

Le temps d'un déjeuner ou d'un dîner, les chefs de la Moselle Gourmande, tous signataires de la charte de qualité, (ré)interprètent de manière actuelle les éléments fondateurs d'un patrimoine gastronomique commun.

Depuis 20 ans, de l’auberge à la maison étoilée, autant de lieux de plaisirs gourmands !

10/05/2017

Maître restaurateur

28/01/2017

A propos Chef Jean Luc Nopre | MICHELIN Restaurants


Nopre Jean Luc
Cuisine du terroir ou insolite toujours en quête de nouvelles sensations ; Produits de saison ou grands classiques, sans s’interdire quelques créations originales sur mesure.

12/12/2016

Vosges Matin


L « La cuisine, c’est simple quand on a de très beaux produits ! Il suffit de maîtriser les techniques et de laisser parler son instinct pour trouver des idées. Après, c’est une question de rigueur et de régularité. » Jean-Luc Nopre applique à la lettre sa définition de la cuisine. En famille, il propose des plats précis, riches en saveurs et toujours de saison.

Jean-Charles VERGUET :

16/06/2015

Jean luc Petit Renaud et Yann Queffélec.


L'honneur d' accueillir Jean Luc petit Renaud et Yann Queffélec .